Voir toutes les actualités
Voir les offres d'emplois

Coordonnateur SPS - H/F ( CDI)

Lire la suite

Un « passeur de métier » pour former nos jeunes ingénieurs CTC à Bordeaux

 nouveauxBACBORDEAUX      

Le recrutement des jeunes et leur formation sont une priorité pour Alpes Contrôles et constituent un élément clé pour garantir la qualité des prestations délivrées aux clients. Pour la direction, cela fait également partie des missions sociétales de l’entreprise.

Alpes Contrôles innove avec un nouveau programme de tutorat. Assuré par un formateur expérimenté, ce dispositif doit permettre à 5 jeunes ingénieurs basés à l’agence de Bordeaux d’acquérir plus rapidement les connaissances, le savoir-être et l’esprit avec lequel pratiquer le métier.

 

Le tutorat sur-mesure d’une année pour une formation plus efficace et plus rapide

Ce nouveau modèle de formation doit permettre de professionnaliser la formation terrain au sein des équipes et de faciliter l’entrée dans le métier.

Pour cela, Alpes Contrôles a  récemment recruté un formateur dont la mission est exclusivement de former de jeunes ingénieurs.

Pendant un an, le formateur tutorera au quotidien 5 jeunes recrues au sein de l’agence de Bordeaux en les associant à ses missions en clientèle. Il les accompagnera dans la découverte de leur nouveau métier et leur prodiguera les conseils nécessaires à la gestion des affaires. A l’issue de cette année de formation intensive, les ingénieurs auront acquis le savoir-faire essentiel pour voler de leurs propres ailes. Il interviendra également en fonction des besoins dans les agences de Paris et de Montpellier.

Un formateur expérimenté pour transmettre des compétences techniques, la connaissance et le goût du métier

Le formateur, nouvellement recruté, André Chateaureynaud, est un ingénieur hautement expérimenté. Après une formation d'ingénieur à l’école des Mines d'Alès, il a successivement occupé les postes de conducteur de travaux second œuvre dans un grand groupe du BTP, ingénieur étude généraliste au sein de bureaux d'ingénierie du bâtiment et enfin chargé d'affaire et formateur au sein d'une société de contrôle technique pendant 14 ans. C’est ce dernier métier qui allie la technique et les études qui lui a finalement donné pleinement satisfaction.

Après 25 ans de carrière, cet ingénieur a choisi de transmettre son métier à la jeune génération. De par ses différentes expériences, il possède une vision étendue des métiers du bâtiment et connaît les attentes des interlocuteurs avec qui tout contrôleur technique est en contact. En plus de son expertise technique, il s’appuie également sur des qualités pédagogiques et relationnelles et d’un plaisir de transmettre. Plus qu’un formateur, il est un « passeur de métier ».

Son objectif est bien sûr d’assurer un transfert de connaissances et de méthodes de travail mais aussi de leur faire aimer le métier. Selon André Chateaureynaud, le métier de contrôleur technique est un métier vrai qui demande de la rigueur, du courage et de l'humilité et un métier où l'analyse des études de projet ou d’exécution  rencontre la réalité du chantier. C'est pour cela que des compétences rares alliant curiosité, technicité et qualités relationnelles sont nécessaires pour l'exercer. Il s'agit aussi d'un métier passionnant pour lequel il est nécessaire d’acquérir des connaissances « encyclopédiques », comprendre l'articulation des textes réglementaires ou normatifs et évaluer la manière de les "faire coller" à la réalité des travaux décrits ou réalisés, apprendre à travailler en équipe, à s’entraider.

Concrètement, il envisage son rôle d'ingénieur encadrant formateur chez Alpes contrôles comme celui d'un accompagnant et tuteur pour ces jeunes qui viennent d'obtenir leur diplôme Bac +5 en construction / génie civil. Pour lui, il s'agit de les amener à:

- faire leur premiers pas dans ce métier et grandir ensemble
- rédiger des avis pertinents, circonstanciés et compréhensibles par tout type de lecteur
- intervenir dans le cadre particulier du bureau de contrôle, qui, de par son rôle de tierce partie, est soumis aux règles d'impartialité
- renforcer leur confiance dans leur analyse
- affirmer leur goût pour ce beau métier.

Alpes Contrôles envisage de reproduire ce dispositif de formation dédiée via l’embauche d’autres formateurs qui pourront accompagner les jeunes ingénieurs des 35 agences réparties à travers tout le territoire.

 

 

Accueil